Affaire Benzema : « Les boucs émissaires ont toujours la même tête »

- Publicité -

Benoit Hamon, député socialiste et amateur de football, a commenté aujourd’hui sur Europe 1 les propos de Karim Benzema dans la presse espagnole. Karim Benzema a-t-il raison d’affirmer dans la presse espagnole que « Deschamps a cédé à la pression d’une partie raciste de la France » ? Pour Benoit Hamon, député socialiste et amateur de football, l’attaquant du Real Madrid dénonce en tout cas « un sale climat » qui existe en France.

« Je pense que Benzema a raison de dire que nous sommes dans un pays où le racisme augmente, où beaucoup de Français, quand on leur demandait si Benzema devait être sélectionné ou pas, disaient ‘non’ parce qu’il a une tête d’arabe. Et ça faisait plaisir à beaucoup de Français qu’il ne soit pas sélectionné pour ça », affirme le député sur Europe 1. « Cela se traduit par des résultats exceptionnellement haut du front national ».

Didier Deschamps et Noël Le Graët ne sont pas racistes. « Je ne crois pas que Didier Deschamps soit raciste, je ne pense pas que le fédération le soit en tout cas Noël Le Graët a toujours soutenu Benzema. Mais je pense que Benzema dit qu’aujourd’hui il y a un climat qui amène beaucoup de Français à se choisir un bouc émissaire. Et les boucs émissaires ont toujours, toujours, toujours la même tête. »

- Publicité -

Vous allez aimer aussi L'auteur