L’actualité en continu, le meilleur des médias en français, vidéos, infographies, cartoons, la Tunisie vue d’ailleurs

- Advertisement -

- Advertisement -

Habib Essid préfère aller devant l’Assemblée

En présentant son initiative le 2 juin, M. Caïd Essebsi n’avait pas écarté un maintien du Premier ministre Habib Essid. Mais la rupture semble consommée et M. Essid était absent de la cérémonie de mercredi. Alors qu’il dit ne pas vouloir démissionner, son départ pourrait prendre du temps, la Constitution exigeant un vote en ce sens au Parlement. « Je pense qu’il préfère aller à l’Assemblée, » a déclaré au terme de la cérémonie Béji Caïd Essebsi en rendant hommage à un homme intègre et travailleur.

Sous le couvert de l’anonymat, une source gouvernementale a de son côté affirmé à l’AFP que démissionner sous la pression constituerait aux yeux de Habib Essid un acte de désertion. Cette source a par ailleurs vivement critiqué la démarche présidentielle, alors que le gouvernement commençait, selon elle, à enregistrer des résultats concrets. « Quand on vient déstabiliser le gouvernement dans ce contexte, c’est une question d’intérêts sous la table, » a-t-elle argué, en se référant notamment aux ambitions prêtées à Hafedh Caïd Essebsi, le fils du président.

Un document censé ouvrir la voie à la formation d’un gouvernement d’union en Tunisie a été signé mercredi au palais présidentiel en l’absence du Premier ministre Habib Essid, en rupture avec le chef de l’Etat et dont le sort semble scellé. Intitulé « Accord de Carthage, » ce document, signé par diverses formations politiques mais aussi le patronat Utica et le syndicat UGTT, entre autres, brosse un sombre tableau du pays à la fois sur les fronts économiques, sociaux et sécuritaires. Il intervient après plus d’un mois de pourparlers sous l’égide du président Béji Caïd Essebsi

S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières actus, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte mail.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment
Commentaires