L’actualité en continu, le meilleur des médias en français, vidéos, infographies, cartoons, la Tunisie vue d’ailleurs

- Advertisement -

USA : un proche de Poutine à la tête de la diplomatie américaine

En 2012 avec Vladimir Poutine, lors de la signature d’un accord entre Rosneft et ExxonMobil. (MIKHAIL KLIMENTYEV/AP)

Le Sénat américain, à majorité républicaine, a approuvé mercredi la nomination de Rex Tillerson, ancien PDG d’ExxonMobil, au poste de secrétaire d’Etat, le deuxième plus important du gouvernement du président Donald Trump.

- Publicité -

Congratulations to our new Secretary of State, Rex Tillerson!

Posted by President Donald J. Trump on Wednesday, February 1, 2017

L’industriel texan de 64 ans devient ainsi le visage de la diplomatie américaine, succédant à John Kerry qui a quitté le département d’Etat le 19 janvier. Les sénateurs ont voté par 56 voix en sa faveur contre 43.

[tweet id= »808638507161882624″ align= »center »]

Cet homme a noué des liens étroits avec de nombreux chefs d’État, dont Vladimir Poutine, en négociant des contrats pétroliers. Le Kremlin a d’ailleurs réagi à cette nomination en précisant que Rex Tillerson était un « professionnel », qui avait de « bonnes relations de travail » avec Vladimir Poutine. « Les responsables russes, et pas seulement le président, ont de bonnes relations, des relations de travail avec Tillerson. C’est une personnalité solide. Il est très professionnel dans son domaine », a déclaré à la presse peu après la nomination le conseiller du Kremlin, Iouri Ouchakov.

Capture Youtube
Capture Youtube

La quasi-totalité des démocrates se sont opposés à sa nomination en raison notamment des liens passés du patron pétrolier avec la Russie de Vladimir Poutine, craignant que MM. Tillerson et Trump soient favorables à une levée de certaines sanctions contre Moscou.

Rex Tillerson est seulement le sixième haut responsable gouvernemental à avoir été confirmé par le Sénat (avec Défense, Sécurité intérieure, CIA, ONU, Transports). La minorité démocrate continue à user de manoeuvres de procédure pour retarder la confirmation des autres ministres.

Avec l’AFP

S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières actus, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte mail.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

- Publicité -

- Advertisement -

Commentaires