Bagarre à bord d’un vol Tunisair à destination de Paris

- Publicité -

La compagnie nationale Tunisair a annoncé jeudi après-midi la reprise « partielle et progressive » de ses vols après avoir cloué au sol durant plusieurs heures l’ensemble de sa flotte en raison de vives tensions sociales. Après « quelques heures » d’interruption, les activités de Tunisair vont reprendre « de manière partielle et progressive », a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Tunisair avait annoncé en matinée la suspension « jusqu’à nouvel ordre » de tous ses vols en raison de « vives tensions » depuis plusieurs semaines entre ses pilotes et mécaniciens.

Une bagarre avait éclaté peu auparavant entre personnels navigant et technique au départ d’un vol à destination de Paris, selon des médias locaux. Des renforts policiers avaient été envoyés à l’aéroport de Tunis-Carthage, et une cellule de crise mise sur pied.

D’après Tunisair, des « discussions » ont eu lieu avec les « parties syndicales » et des « mesures transitoires fermes » ont été prises, dans l’attente des « résultats de l’enquête administrative ouverte ». Elle prévient de la « poursuite de perturbations sur ses lignes dans l’attente d’une solution globale dans les meilleurs délais », sans autre précision.

Le litige entre pilotes et techniciens porte sur des questions d’uniforme, a rapporté une radio privée. Elle a relevé que des mécaniciens avaient par ailleurs tenu un récent sit-in devant le siège du syndicat UGTT pour « dénoncer la façon dont ils sont traités par les pilotes ».

La compagne nationale dispose au total d’une flotte de 29 appareils, et propose des vols quotidiens à destination de l’Europe, de l’Afrique, du Moyen-Orient et de l’Amérique du Nord.

- Publicité -

Vous allez aimer aussi L'auteur