La génie de la mathématique a cédé devant la puissance de la mort

Responsables politiques et médias en Iran ont salué la mémoire de Maryam Mirzakhani, première femme « Nobel » de mathématiques décédée samedi aux Etats-Unis.  La plupart des journaux ont publié en Une de grandes photos, y compris sans voile, pour saluer la mémoire de cette mathématicienne morte d’un cancer à l’âge de 40 ans.

« La génie de la mathématique a cédé devant la puissance de la mort », titre en Une le quotidien conservateur Hamshahri qui publie une photo de la mathématicienne non voilée. C’est aussi le cas du quotidien économique Donaye Eghtessad qui titre: « Départ final de la reine des mathématiques ».

‌ درگذشت اندوه‏بار مریم میرزاخانی، #نابغه نامدار #ریاضی ایران و جهان موجب تأثر فراوان شد. ‌ درخشش بی‌نظیر این #دانشمند خلاق و انسان متواضع که نام ایران را در مجامع علمی جهانی طنین‏‌انداز کرد، نقطه عطفی در معرفی همت والای #زنان و جوانان ایرانی در مسیر کسب قله‌های افتخار در عرصه‌های گوناگون بین‌المللی بود. ‌ این‏جانب ضمن ارج نهادن به خدمات علمی و آثار ماندگار این فرزند فرهیخته ایران، مصیبت وارده را به جامعه علمی کشور و خانواده محترم آن عزیز از دست رفته صمیمانه تسلیت می‏‌گویم. ‌ #مریم_میرزاخانی (۱۳۹۶-۱۳۵۶) #فرزند_ایران ‌

A post shared by Hassan Rouhani • حسن روحانی (@hrouhani) on

Le président Hassan Rohani avait publié dès hier une photo non voilée de la mathématicienne sur son compte Instagram en déplorant sa « triste disparition ». En Iran, toutes les femmes doivent porter le voile pour couvrir leur chevelure et les médias ne publient pas de photo non voilée de femmes iraniennes.

. مریم میرزاخانی، یکی از برجسته‌ترین ریاضیدانان جهان، در اثر سرطان درگذشت. او نخستین زنی بود که جایزه فیلدز معروف به نوبل ریاضی را دریافت کرد. نمی دانیم برای جامعه ریاضیات باید غمگین بود، یا برای صنعت درمان! «چیره‌دست در گستره‌ قابل توجهی از تکنیک‌ها و حوزه‌های متفاوت ریاضی، او تجسم ترکیبی کمیاب است از توانایی تکنیکی، بلندپروازی جسورانه، بینش وسیع و کنجکاوی ژرف.» این توصیف رسمی کمیته “فیلدز” از میرزاخانی است! #مریم_میرزاخانی#فیلدز#ریاضی#سرطان

A post shared by Industry and Energy (@industryenergy) on

Maryam Mirzakhani, née en 1977, avait obtenu en août 2014 la médaille Fields, considérée comme le « prix Nobel » de la discipline. Cette spécialiste de la géométrie des formes inhabituelles avait découvert de nouvelles façons de calculer les volumes d’objets avec des surfaces hyperboliques, comme par exemple une selle de cheval.

Le quotidien Hafte Sobh rappelle qu’il y a vingt ans, la mathématicienne avait échappé à la mort. Elle se trouvait dans un autobus qui ramenait des étudiants en mathématique de l’université Sharif de Téhéran, la plus prestigieuse du pays, d’une conférence sur cette discipline organisée en province.

A l’époque, sept des meilleurs étudiants de l’université avaient trouvé la mort dans l’accident, écrit le journal, rappelant que la presse avait qualifié le jour de l’accident de « mardi noir ». « Elle a rejoint ses sept camarades », ajoute le quotidien.

« Tout le monde espérait que la génie de la mathématique (…) échapperait une nouvelle fois à la mort comme elle l’avait fait il y a vingt ans », ajoute le quotidien.

Adolescente, elle avait remporté les olympiades internationales des mathématiques deux années de suite, en 1994 et 1995, avec un score parfait à l’issue de la seconde édition et avait reçu une récompense des mains du président de l’époque, Akbar Hachemi Rafsandjani, ont rappelé les médias.

Alors que l’Iran et les Etats-Unis ont rompu en 1980 leurs relations diplomatiques, Maryam Mirzakhani avait quitté son pays pour l’université américaine de Harvard. Elle avait décroché un doctorat en 2004 avec une thèse qualifiée de « chef d’oeuvre » par le Stanford News.

« Pour apprécier ce qu’à fait Mirzakhani, il faut créer des occasions suffisantes pour les autres Maryam du pays », a écrit dans le quotidien Shargh Azar Mansouri, une réformatrice, appelant le président Rohani de nommer des femmes dans son prochain gouvernement qui doit voir le jour d’ici fin août.

Vous allez aimer aussi L'auteur

Commentaires

DEJA 50.000 INSCRITS ET VOUS?
S'inscrire à la Newsletter*
Chaque semaine, recevez par mail les actus Tunis Tribune à  ne pas manquer.
Inscription
*Vous pouvez vous désinscrire à  tout moment.
close-link
Chaque semaine, recevez par mail les actus Tunis Tribune à  ne pas manquer
SOUSCRIRE